Géothermie






Si vous avez une maison avec, ne serait-ce qu’un petit jardin ou une cour, vous pouvez investir dans une pompe à chaleur. Un moyen de chauffage économique à long terme car il fait appel à des sources d’énergie renouvelables.
 Dom et Lux

Une énergie naturelle, non polluante et inépuisable. Géothermie : la terre est toujours à bonne température !

Moins connues du grand public que les autres énergies, la géothermie est pourtant un appareil très intéressant pour maintenir une température idéale chez vous.

Le principe de cette énergie est de récupérer les calories présentes dans la terre pour chauffer ou bien rafraîchir votre intérieur. Les capteurs son disposés soit en surface horizontale, enterrés entre 60 et 100 cm sous la terre du jardin par exemple, soit verticaux dans des forages de 50 à 100 mètres de profondeur.

L’énergie est transmise à une pompe à chaleur, qui, grâce à un dispositif thermodynamique permet de transférer la chaleur du milieu le plus froid vers le milieu le plus chaud. Équipée d’un système réversible, elle permet le cheminement inverse à la manière d’un réfrigérateur. Cette énergie est donc inépuisable et permet de réaliser des économies considérables sur une facture de chauffage.



 
 Dom et Lux
Le captage vertical au sol

Les capteurs de ce système sont enterrés verticalement dans le sol et à une grande profondeur (100m maximum). De ce fait, ce type de captage ne nécessite pas une grande surface au sol et ses performances ne sont pas atténuées par les changements de température extérieure. Par contre, il faut réaliser un ou plusieurs forages pour installer les capteurs, ce qui rend l’installation plus coûteuse et plus contraignante. Notons qu’une autorisation est nécessaire pour réaliser ces forages.
 Dom et Lux
Le captage vertical sur nappe phréatique:

Ce mode de captage ne vous dit peut être rien, et pourtant, il est de plus en plus répandu. Son principe est simple. Tout comme le captage vertical au sol, les capteurs sont aussi enterrés verticalement et à une grande profondeur (là aussi pas plus de 100m), par contre ils sont plongés dans une nappe souterraine d’eau (plus couramment appelée nappe phréatique). Ses performances, son coût et son encombrement sont comparables à ceux du captage vertical au sol. La seule particularité sera au niveau de l’exploitation de la nappe phréatique. Tout d’abord, il faudra disposer d’une autorisation pour l’exploiter (en plus de celle pour le forage), ensuite comme la chaleur est récupérée en captant l’eau de la nappe, vous aurez deux possibilités pour l’évacuer :

Soit la remettre dans la nappe à l’aide d’un forage supplémentaire (ce qui occasionnera donc un surcoût),
Soit de la redéposer dans un plan d’eau ou un réseau d’eau pluviale (mais il faut pouvoir en avoir un à proximité, ce qui n’est pas le cas de tout le monde).

Dans tous les cas, pour choisir cette solution, il faudra bien sûr que vous ayez à disposition une nappe phréatique près de votre maison, ce qui impose donc l’avis d’un professionnel qualifié. Quel que soit le type de captage, sachez également qu’une installation géothermique est éligible au crédit d’impôt, une aide non négligeable pour ce genre d’investissement.



 
 Dom et Lux
Le captage horizontal au sol

Ce mode de captage se compose de capteurs enterrés horizontalement dans le sol (d’où son nom). C’est le moins coûteux d’entre tous mais également le moins performant car comme les capteurs sont enterrés à faible profondeur (entre 0,6m et 1,2m), leur efficacité dépendra en partie des variations de température extérieure, ce qui n’est pas le cas avec les autres modes de captage.

Autre point négatif de ce système, il faut pouvoir disposer d’une grande surface au sol non occupée (de 1,5 et 3 fois la surface habitable à chauffer) et suffisamment éloignée de toute canalisation souterraine pour pouvoir l’installer. C’est pourquoi il est plus facile d’installer ce mode de captage avant de construire sa maison, au moins dans ce cas, la place ne devrait pas manquer !

Nos Partenaires

Nos solutions de pompe à chaleur